Cellule photovoltaïque hybride : organique / inorganique

19/10/2010

Schéma d'une cellule photovoltaique hybrideDes scientifiques de l’Institut de technique des microsystèmes (IMTEK) et du centre de recherche en matériaux de l’université de Fribourg en Allemagne ont réussi à augmenter le rendement de cellules photovoltaïques organiques de 2% en utilisant des nanoparticules et des points quantiques de sélénide de cadmium (méthode brevetée).

Le travaille en commun des équipes de chercheurs en microsystèmes et de recherche en matériaux a été déterminante pour la réussite de ce projet de création de cellules photovoltaïques hybrides. Ceci montre à quel point le développement de cellules solaires organiques à haut rendement nécessite des connaissances dans plusieurs domaines de pointe.

Le projet « Polymère hybride et point quantique comme matériau photosensible dans les cellules solaires » du groupe IMTEK, formation « Micro récupération d’énergie » est financé par le par la Société allemande de recherche.

D’autres chercheurs de l’Institut des technologies photoniques de Jena en Allemagne cherchent à améliorer le rendement de la cellule photovoltaïque organique en combinant les polymères avec des nanofils de silicium…

Source : http://www.fmf.uni-freiburg.de/hybrid-solarzelle

Un peu plus...

{ 1 commentaire… le lire ci-dessous ou ajouter un commentaire }

salim hamadouche février 7, 2012 à 10:03

j’ai une question sur: Es qu’il y a une méthode bien défini sur la dissolution d’une matière organique déposé sur une surface semi conductrice ( ex :un dépôt de polymère incorporée avec des particules métalliques sur Si ) et merci

Répondre

Poster un commentaire

Article précédent :

Article suivant :