Cellule photovoltaïque organique

19/10/2010

Cellules photovoltaiques organiques dans un film plastiqueCela fait 50 ans déjà que des chercheurs travaillent sur le photovoltaïque organique. Les avantages des cellules photovoltaïques organiques sont nombreux, car leur mise au point permettra de produire des panneaux solaires moins chers, flexibles, transparents et plus facilement recyclables ou biodégradables.

Pendant longtemps, les scientifiques s’étaient heurtés à des problèmes de résistance des cellules photovoltaïques organiques au contact des rayons solaires. Le rendement de conversion des rayons solaires en électricité de 5% était aussi insuffisant.

Mais depuis peu, de nouvelles techniques sont mises au point et les recherches avances vite. Beaucoup d’argent est aujourd’hui investi dans ce secteur porteur et des universités et entreprises dans le monde entier travaillent sur le sujet. L’enjeux financier et environnemental est en effet devenu colossal.

En 1986, des chercheurs de l’entreprise Kodak ont développés la première cellule solaire en polymère.

Aujourd’hui, les techniques de miniaturisation et les nanotechnologies font encore avancer la recherche. Les nouveaux domaines de l’électronique organique (électronique des plastiques) et l’optoélectronique sont apparus et avec eux les semi-conducteurs organiques qui constituent les cellules photovoltaïques organiques.

Les cellules photovoltaïques organiques sont de trois types : moléculaire, en polymère, hybride.

Les cellules polymères photovoltaïques sont récentes et leur rendement ainsi que leur résistance sont améliorés petit à petit. Pour améliorer encore le rendement, d’autres chercheurs préfèrent combiner les polymères avec des nanofils de silicium et faire ainsi des cellules photovoltaïques hybrides.

Un peu plus...

Poster un commentaire

Article précédent :

Article suivant :